Protocole de l’entretien non-structuré avec le musicien

Recherche fondée sur :

– sources philosophiques et plus particulièrement phénoménologie française et phénoménologie allemande

– entretiens non structurés.

Protocole suivi pour les entretiens :

– Prise de contact avec le musicien et obtention d’un rendez-vous réel/skype.

– Préparation d’une liste de thèmes à aborder selon la personnalité du musicien, sa fonction, son instrument de musique, son type d’expérience.

– Discussion spontanée :

  • face-à-face.
  • une heure et demie/deux heures.
  • crayon et papier. A partir de a rencontre avec Armand Amar, enregistrement audio pour obtenir une retranscription plus fidèle avec éventuellement des extraits musicaux si le musiciens fait une démonstration.
  • clôture de l’entretien lorsque le musicien le demande, ou lorsque tous les thèmes préparés ont été abordés.
  • demande de nouveaux contacts pour pouvoir rencontrer d’autres musiciens plus facilement.

– Retranscription des propos du musicien à partir des notes et de l’enregistrement

  • La réécriture conserve le style oral pour garder la vivacité, la spontanéité, et le sens des propos tenus.
  • Elle respecte une clause de confidentialité implicite et ne retranscrit pas ce que le musicien ne veut pas rendre public.
  • Elle reconstruit le moins possible le déroulement de la conversation. Le but n’est pas de faire un article de journal organisé mais de publier une conversation spontanée où le musicien a livré ses impressions, réflexions et analyses personnelles.
  • Lorsque la conversation a eu lieu dans une langue autre que le français, appel à un locuteur de langue maternelle qui pourra retranscrire la conversation de manière fine et précise.

– Renvoi du document par mail au musicien.

  • Modifications libres par le musicien.
  • Ajout d’un extrait de CV et d’une photo pour permettre au lecteur de situer le répondant.
  • Ajout de vidéos ou autres sources pour illustrer le propos si nécessaire.

– Mise en ligne sur le site ; relais par Twitter, Facebook, mails etc afin de permettre à des non-musiciens de découvrir le monde de la pratique musicale, à des musiciens d’enrichir leur pratique personnelle par la lecture des témoignages, et éventuellement de me contacter pour être interviewé si ça les intéresse de participer à l’expérience.

La conversation n’a pas à être philosophique, c’est le travail qui sera fait à partir des idées énoncées qui le sera. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *